Retour à la liste des artistes    
Localiser les ateliers
Saisissez un code postal
->

KUBALEK Igor
75018 Paris
Peintre plasticien

Peintre dont la peinture est basée sur la narration, perception,  figuration : sa devise ? l’individu et la nature me satisfont, j'y vois tout, de l’éternel jusqu'à l'obsolète »

 ? Notre Manifeste des Temoins de l'Epoque Formidable ?

1.

Nous, Temoins de l'Epoque Formidable, continuons l'evolution de l'art,et non la revolution, car il n'y a pas d'art mais uniquement des artistes. Ceux-ci prennent connaissance de leur affinite, voire singularite collective basee sur leurs sensibilites reciproques pour former le(s) groupe(s). La vie est un jeu ephemere, ponctuee de catastrophe, sans bouleversements. L’art, futile et superflu, devient essentiel et reste toujours l’art; c'est la seule trace qui restera de notre civilisation apres sa disparition.

Au commencement était le verbe, qui a pris la chair, le corps, et à la fin il sera image. Il faudra dechiffrer les textes, mais les oeuvres picturales seront toujours visibles, presentant aux illettres ce que la litterature est aux erudits. Depuis l'epoque d'Altamira, le dessin et la peinture nous parlent bien plus que les ecrits contemporains. Nous reclamons notre eclectisme. Nous ne nous interdisons rien en technique, en forme, et cette liberte est notre á singularite esthetique eclectique â. Toute uniformite de la pensee systemique et son application en art nous revolte.

2.

Nous, Temoins de l'Epoque Formidable, vivons une epoque formidable dans laquelle tout est possible, mais rien n'est realisable. Tout est permis, rien n'est autorise. L'homme y existe uniquement comme ombre de son utilite collective. Notre ere commenca avant le cri des Futuristes qui avaient rejetes dans leur Manifeste l’individu et toute la beaute basee sur l'harmonie. Cette periode pleine de promesses et de volontarisme a commence avec l'emancipation industrielle dont le fleuron ideologique et la pensee la plus complete (tellement fausse), est la philosophie du marxisme avec ses dogmes, des le debut jusqu'a nos jours. En arts plastiques, cette epoque a pris son veritable envol dans la deuxieme moitie du XXeme siecle avec la disparition totale de l’individu, a quelques exceptions pres (Yves Klein, George Baselitz), mettant en avant le Faux Mirage de la democratisation de l’art, sa dilution dans le quotidien (design), son ouverture emancipant d’autres expressions que la figuration occidentale (le decor comme substitut de l'art islamique ou asiatique, voire l’abstraction comme etendard de l’art juif, l'art des aborigenes, arts primitifs). La mondialisation actuelle de la laideur et du mauvais gout et la globalisation recente de son marche de l’art nous effrayent. Cette epoque touche a sa fin : l ’homme perdu dans le collectivisme retrouve son individualité entre éternité et perdition, ses faiblesses, ses defauts et sa perception faillible. L'individu s'affranchit de la foule et de sa hierarchie, de ses recompenses et de ses punitions.

L'homme quitte ce troupeau si glorifie au XXeme siecle et retourne a sa propre nature et a la Nature-Mere ou, pour les croyants, il retrouve Dieu pour le venerer. Nous, Temoins de l'Epoque Formidable, ne nous projetons pas dans le futur, nous existons maintenant, en tant qu'heritiers de notre civilisation. Nous ne souhaitons pas combattre et coloniser de nouveaux mondes, nous nous contentons de la Nature qui nous entoure. Nous ne souhaitons pas obtenir l'immortalite, ni rester eternellement jeunes. Nous ne considerons pas nos corps comme s'ils etaient les parties d'un tout, nous sommes contre l'euthanasie industrialisee et aussi contre l'acharnement therapeutique. Nous ne souhaitons pas nous cloner. Nous nous rendons bien compte de nos defauts, nous ne sommes ni omnipotents, ni omniscients. L’art et l’embellissement nous permettent d'assumer cette insupportable legerete de l'etre et de la fin inevitable de notre passage sur Terre.

Le corps dans la peinture est comme une fleche de cathedrale dans le paysage occidental.

3.

Nous, Temoins de l'Epoque Formidable, avons comme devise : á l’individu et la nature nous satisfont, nous y voyons tout, de l’éternel jusqu'à l'obsolète »

(cette devise est une paraphrase de Marguerite Yourcenar). Notre art d'une nouvelle epoque naissante defend ses valeurs artistiques qui ne resisteront pas aux changements. Nos moteurs et nos moyens sont eclectiques et classiques : l'image fixe, manuellement faite, subit l'influence de notre vecu : onirique ou reel, base sur notre perception limitee, comprehension et memoire. La phenomenologie et l'interpretation du monde sont nos pulsions artistiques. Les cles, que nous donnons a chaque spectateur pour qu'il ouvre les portes de son propre vecu, viennent du jeu de role, sur la necessite de se ressentir soi-meme, sur la necessite de comprendre ce qui nous entoure et ce que nous croyons qui nous entoure. C'est une sorte de á mimetisme esthetique â. Nos objets sont a une echelle accordee a la dimension humaine ou aux amateurs, leurs singularites refletent notre condition humaine. Notre individualite artistique est fondee sur l'eclectisme historique selon les materiaux utilises, sur le structuralisme singulier (materiaux, procede, rendu) et sur le public qui se sent interpelle par le message sur son experience semblable. Quant a l'amateurisme : ce terme pejoratif parle plus aux marchands qu'aux inspires, car nombreuses sont les ames sensibles qui, pour subsister, sont obligees d'avoir un gagne pain moins poetique jusqu'au moment ou leur reconnaissance commerciale et artistique survient ; cela etait vrai hier et l'est aujourd'hui (Paul Cezanne, Vincent van Gogh, Jeff Koons ou,

dans autres disciplines : Franz Kafka, Rabelais, Anton Pavlovitch Tchekhov, Alexandre Porfirievitch Borodine, Arthur Conan-Doyle, Michael Crichton, Vladislav Van?ura). Comme la philosophie ou la vie même, l’art doit se vivre et n'est pas forcément enseigné.

La position du sujet/artiste comme outsider-amateur, dilettante ne peut pas diminuer la pertinence du message (s’il y en a) de notre art. L'image est la parabole du message. L’objet artistique n’est pas le sujet même (l’art pour l’art), mais une interpretation, perceptible, limitee mais non diluee (contrairement au design) dans la vie quotidienne.

4.

Tous ce qui nous interesse, c'est l’objetNous, Temoins de l’Epoque Formidable, souhaitons porter notre attention sur l'objet. Nous avertissons le lecteur de ce texte que de la meme maniere que le sujet, l'objet peut aussi avoir plusieurs sens selon le contexte : l’objet du tableau (sujet-theme) pour la realite interpretee, ou l’objet artistique pour l’oeuvre elle-meme.

Le sujet (sujet-theme voire motif, sujet scenarise, narratif ou pas, fictif ou seulement arrange) peut, dans nos textes, aussi signifier l’artiste, synonyme du sujet-artiste, d’explorateur-interprete selon un contexte logique-philosophique dans sa division objectif/subjectif.

L'objet est independant de notre art, il existe avant, il a sa propre structure interne (construction) interpretee et interpretable par notre perception. L’idee (le message) conditionne notre expression, la forme artistique obeit a la perception d’objet menant au plus haut la composition comme un veritable, seul et unique travail conceptuel artistique, laissant le motif (ici synonyme du sujet) se faire dechiffrer par le spectateur. La seule intervention proprement artistique, car conceptuelle, est la composition. Le tableau a deux fonctions : premierement decorative, par la delicatesse du procede et par les materiaux utilises, deuxiemement narrative, en ce qu'il transpose l’objet represente hors de son contexte. Le tableau est une sorte de parabole, pleine de grace et de beaute, car a travers les icones nous apercevons Dieu ou, plus prosaiquement, ? la peinture rend visible ?.

Le tableau est une surface couverte de peinture organise/harmonise d’une certaine facon, ou une vitre posee devant nos yeux. Le stereotype consistant a s'interesser a La Nature comme un ennemi a vecu : La Nature est nourriciere, eternelle, unique source d'objets d’inspirations : l’amour decelle-ci ne nous amène cependant pas à la copier.

L’humour est le piment de cette relation asymetrique ou nous sommes aneantis d’avantage par sa majeste La Nature.

5.

Nous, Temoins de l'Epoque Formidable, n’aimons pas les ? artifices innovateurs ?, le rationalisme veridique, l’industrialisation de l’art et son collectivisme. Le tableau comme oeuvre picturale est pour nous une statique, sublime et harmonieuse expression des emotions et peut-etre meme source de plaisir. Nous aimons nous attarder devant les tableaux : comme Panta Rhei, et donc ? Gloire a la Statique ! ? Tout est mouvement, l’immobilite n’existe pas : c'est pourquoi il est important de profiter du moment en le contemplant dans l'instant. Cette contemplation est comme le sable mouvant, pleine de pièges et de ressemblances . En ce qui concerne le mouvement, lapeinture est plus veridique que la photographie car le temps ne s’arrete pas contrairement a l’image prise au declencheur. Ajouter a ce mouvement sidere une nouvelle dimension cinetique (video, film) signifie creer un autre genre artistique non-pictural, ou introduire des artifices non significatifs au tableau. Et l’equivalent peut etre dit sur la 3D : mieux vaut faire une statue.

L’innovation est pournous dans la structure de la peinture, ou dans les matériaux, dans la fonctionnalité des éléments picturaux dans l’histoire (message présenté) du tableau, dans le message même sur le monde autour de nous. L’instigateur (synonymes : artiste, sujet, createur) reste secondaire car c'est au spectateur de juger si l’oeuvre est sublime ou execrable. C’est notre grande difference par rapport aux artistes conceptuels dont l’ego est substantiel. Helas, il y a autant de concepts que d'idees, autant d'idees que d'artistes et, d'une facon generale, nombreux sont ceux qui ont un avis surtout, et la connaissance du peu. Le savoir n'est pas primordial, la priorite est de reconnaitre le message de l'objet, de La Nature ou de(s) Dieu(x).

6.

Notre creation prend ses racines dans notre perception qui est faillible, comme l’execution, mais le percu doit etre interprete d’une facon sincere, voire integre. Nous, Temoins de l'Epoque Formidable, ne cherchons pas la vérité qui nous échappe. La beaute que nous voyons est dans ce que nous rendons visible, dans le rendu pictural de l’objet. C’est pourquoi notre art est concret,concentré et non dilue dans le design quotidien. Le design est pour nous un instrument ergonomique, vide, creux et utilitaire depourvu du message.

7.

Nous, Temoins de l'Epoque Formidable, ne nous interdisons aucun moyen constructif a enlever de nos objets, tel qu'evoluer du plus simple vers le plus complexe : point, ligne, forme, objet, espace (composition). La ligne non existante dans la nature, mais bien necessaire pour la construction du tableau, est pour nous une approximation rationnelle, le residu de la construction de l’objet, de sa forme ou de son energie. Cependant les valeurs constructives principales de l’objet sont pour nous le volume (synonymes : masse, proportion) et le ton qui se rapproche dans le clair-obscur de la profondeur, donc de la representation de l’espace. Les autres valeurs (dégradé, couleur) sont les mesures de l'objet. La couleur, meme si elle estetrangere a l'objet, car dependante de la lumiere, fugitive, pretee aux objets, reste pour nous le moyen le plus volatile, le plus complexe, le moins reproductible. Sa valeur individuelle et à charge emotionnelle ont des pouvoirs energetiques et donc des pouvoirs structurants.

8.

La peinture reste vivante : elle reflete ce que les Européens-Occidentaux appellent la Beauté : Harmonie dans la sincérité de l’exécution de la perception fautive, voire de la réflexion de La Nature, réelle ou imaginaire(le dialogue avec des contemporains comme Noel Jenney, Neo Rauch, Elisabeth Payton). La photographie, la sculpture, les arts graphiques y contribuent. Nosoeuvres doivent etre accessibles aux gens comme nous, qui sont en voie de disparition : les renegats de l’homogeneisation, les individus de la classe moyenne qui se dechirent entre les pauvres et les riches, les opposants aux monstres d'excellence. Nous ne cherchons pas la perfection, qui appartient au divin.

9.

Nous,Temoins de l'Epoque Formidable, aimons nos corps si obsolètes, nos proches aux corps si simples, les humains si banals (en reponse avec Post Human, Matthew Barney, Orlan) : le corps si anti-ideologique, si enracine dans la culture de l’occident Europeen. Le corps est un symbole (une trace d’un objet transposé dans un autre contexte) dans son sens d'abstraction 

- symbole de l'action/passion du liberalisme individuel contre le troupisme (Igor Kubalek & Rene Granier)

- symbole temporel de notre fragilite anachronique de l’epoque formidable qui exalte l'omnipotence d’un monstre surhumain au dessus des masses,

- symbole sensible de la perception des sens et de ses adjectifs : sensoriel, sensitif, sensuel, somatique, empathique

- symbole phenomenologique de l'entrelacement et non-confusion du sujet-artiste, sujet theme, objet artistique

- symbole linguistique de la formulation du message artistique partant de la perception et de l'experience

- symbole naturel du phenomene de la vie, organique, ephemere, non hierarchisee, entite unie et unite entiere, aleatoire, ludique

- symbole formel de l'imperfection immanente aux objets crees par l'homme : la perfection appartient au divin

- symbole qualitatif de la vanite, que tout change, du fait que l'existence humaine ne fait de l'homme, malgre les prouesse et promesses technologiques, de lui un surhumain : il n'est ni immortel, ni transplantable, ni clonable, ni prothesable

- symbole intellectuel de toutes les mesures, y compris de l’eternite

- symbole spirituel de la finalite de la vie qui est la vie meme

- symbole de l’evolution et succession historique : verbe-corps-image

- symbole societal de la culture occidentale

retour à la liste des artistes

KUBALEK Igor, 75018 Paris

Les coordonnées ne sont pas affichées sur Internet pour des raisons de sécurité. Pour les obtenir par retour d'email, merci de remplir le formulaire ci-dessous :


CNIL Informations sont destinées exclusivement à permettre la mise en relation avec les artistes du réseau, par mail ou par téléphone. Le présent site a fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le n° 1418298.Vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données personnelles(art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez-vous aux Solutions Créatives - 75001 PARIS - 5 rue de Turbigo

KUBALEK Igor, 75018 Paris

Pour obtenir un rendez-vous à l'atelier ou prendre contact avec l'artiste merci de remplir le formulaire ci-dessous :


CNIL Informations sont destinées exclusivement à permettre la mise en relation avec les artistes du réseau, par mail ou par téléphone. Le présent site a fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le n° 1418298.Vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données personnelles(art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez-vous aux Solutions Créatives - 75001 PARIS - 5 rue de Turbigo

KUBALEK Igor, 75018 Paris

Pour prendre contact avec l'artiste, merci de remplir le formulaire ci-dessous :


CNIL Informations sont destinées exclusivement à permettre la mise en relation avec les artistes du réseau, par mail ou par téléphone. Le présent site a fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le n° 1418298.Vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données personnelles(art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez-vous aux Solutions Créatives - 75001 PARIS - 5 rue de Turbigo

Votre demande a été correctement traitée.

Vous ne pouvez faire que 10 demandes de coordonnées d'artistes par jour. Si vous souhaitez communiquer avec un grand nombre d'artistes simultanément, merci de prendre contact avec psm@ateliers-artistes.com en expliquant la nature de votre demande.

Vous êtes artiste?

Vous recevez du public à votre atelier ou votre espace d'exposition, en continu ou sur rendez-vous ?

Vous souhaitez dynamiser votre action et augmenter le trafic sur votre point de vente ? Rejoignez le guide des ateliers d'artistes.

Pour connaître les conditions d'inscription, merci de bien vouloir remplir le formulaire ci-dessous.

CNIL Informations sont destinées exclusivement à permettre la mise en relation avec les artistes du réseau, par mail ou par téléphone. Le présent site a fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le n° 1418298.Vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données personnelles(art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez-vous aux Solutions Créatives - 75001 PARIS - 5 rue de Turbigo

Nous vous remercions pour cette demande d'information.

Vous trouverez toutes les informations utiles sur :

www.visual-arts-explorer.net

Sponsors & Partenaires
VISUAL ARTS EXPLORER
Le moteur de recherche des arts visuels
cliquez ici
Répertoire des salons et biennales
cliquez ici
Texte critique :
Rédaction de texte critique ou préface
cliquez ici
    
Liste alphabétique  EditerInformations éditeur